Quels sont les effets de la pleine lune sur notre sommeil ?

Troubles du sommeil - 5 minutes de lecture

Quels sont les effets de la pleine lune sur notre sommeil ?

Sleep Hackademy Team
Sleep Hackademy Team Rédacteurs

La pleine lune nous empêche-t-elle vraiment de dormir ?

Les croyances populaires concernant la lune, relatives à son prétendu impact sur le sommeil, sont nombreuses. Presque aussi nombreuses que les étoiles dans le ciel de nos nuits. De tous temps, les effets de la pleine lune sur le sommeil ont donné lieu à des histoires, des mythes, ou encore quelques légendes urbaines pas forcément propices à faire de beaux rêves. Aurions-nous tous un loup-garou qui sommeille en nous pour se réveiller lors d’une nuit de pleine lune ? Quel est l’impact réel de la lune sur la qualité de notre sommeil ? Les interrogations sont nombreuses, surtout à propos de la deuxième question (les études sérieuses sur les loups-garous étant, hélas, beaucoup moins nombreuses !). Longtemps, la communauté scientifique a eu du mal à établir concrètement un lien entre la pleine lune et le sommeil mais, depuis quelques années, des découvertes significatives ont été faites.

Il y a donc de nouveaux éléments à se mettre sous nos dents de loups-garous, et il ne s’agit pas forcément de croissants de lune !

Quel est le lien entre sommeil et pleine lune ?|Sleep Hackademy

On a demandé à la lune pourquoi on ne dormait pas 

Bien avant d’avoir inspiré une célèbre chanson au groupe Indochine, l’astre lunaire a beaucoup fait parler de lui, donnant lieu à des croyances populaires qui ont encore aujourd’hui beaucoup d’échos dans notre société. Une croyance étant par définition inutile à justifier ou à vérifier, l’impact du cycle lunaire sur notre sommeil n’a pas plus été démontré que l’existence de grosses créatures poilues. Au-delà même d’un lien caractérisé entre le sommeil et la lune, cette dernière aurait une influence sur les comportements criminels de certains individus, en les favorisant de manière conséquente. Décidément… Entre loups-garous et terreurs nocturnes criminelles, la pleine lune n’a vraiment pas bonne presse !

Les scientifiques, eux, pour être plus terre à terre, et à défaut de décrocher la lune, ont cherché une corrélation entre la qualité du sommeil et la phase de pleine lune.

Outre ses liens avec nos amis loups-garous et l’augmentation de la criminalité, peut-on réellement établir une relation entre la pleine lune et le sommeil ? De nombreuses recherches ont été faites dans ce sens, mais sans pouvoir y parvenir. En effet, en 2008, une étude affirme qu’ « il n'y a aucune preuve solide que la biologie humaine soit réglementée par le cycle lunaire »1. Cette étude, comme d’autres avant elle, tend à établir un lien entre la lumière du jour et notre rythme circadien. Notre horloge biologique est en partie régie par la lumière : les heures de réveil et de sommeil sont, dans une large mesure, déterminées par un programme temporel endogène qui utilise la lumière solaire comme signal d'entraînement. Ainsi, le soleil de nos nuits ne serait donc pas la lune ? C’est en substance ce que les recherches concluaient, jusqu’à il n’y pas si longtemps, avant qu’un scientifique ne publie une étude remettant la lune à sa juste place : au cœur de nos nuits.

Objectif : lune !

C’est à Bâle, en 2013, qu’une expérience a été menée par Christian Cajochen sur ce sujet. Enfin pas tout à fait, car, à l’origine, son étude analysait les effets de l’âge sur le sommeil. Ce n’est qu’après, à l’occasion d’une soirée dans un bar avec ses collègues de l’Université de Bâle, que le Professeur Cajochen a eu l’idée de se servir des résultats de son étude afin de vérifier l’incidence des cycles lunaires sur le sommeil. L’étude de ces analyses croisées fût publiée en 2013 dans le très réputé Current Biology2. Le verdict ? Objectif lune atteint : oui, la pleine lune a bien un impact sur la qualité de notre sommeil ! Mais pas, comme on pourrait le penser, à cause de son rayonnement (comme le soleil), mais plutôt grâce au rythme de ses cycles. En effet, les sujets de l’étude étaient enfermés pendant toute la durée de l’expérience, sans contact ou repère avec une source de lumière extérieure. L’électroencéphalogramme utilisé pendant cette étude a ainsi démontré qu’au cours des phases de pleine lune, le sommeil paradoxal avait diminué de 30%, et le temps de sommeil avait été réduit de 20 minutes. De plus, le taux de mélatonine a été mesuré à 4 pg/ml (picogramme par millilitre) dans le sang au moment de la pleine lune, alors qu’il était deux fois plus important au cours de la phase lunaire suivante (nouvelle lune). Notre horloge biologique serait donc calée sur les cycles de la lune, alors même qu’on ne voit pas celle-ci directement et que sa lumière ne nous atteint pas.

Et dire que cette étude n’était pas préméditée, on peut donc dire merci aux scientifiques de sortir boire un verre après le travail !

Un petit verre pour l’Homme, un grand pas pour le sommeil de l’Humanité 

C’est avec cette maxime lunaire que l’on pourrait se rappeler de l’étude du Professeur Cajochen. On sait désormais de manière scientifique que le rythme lunaire peut moduler la structure du sommeil chez un individu lorsqu’il est mesuré dans les conditions strictement surveillées d’un protocole d’études circadien, sans aucun repère temporel. Cette étude en a depuis inspiré d’autres, notamment en 20143 et a été assez unanimement reconnue comme pertinente par la communauté scientifique. En dehors de tout mythe ou de toute croyance populaire, la lune a bien une influence directe sur les marées ainsi que sur le rythme biologique de certaines espèces, dont l’Homme4.

Quel est le lien entre sommeil , pleine lune et... loup-garou ?|Sleep Hackademy

S’il est désormais avéré que la pleine lune a un impact sur la qualité de notre sommeil, on peut tout de même relativiser son influence sur d’autres phénomènes plus mystérieux comme l’augmentation de la criminalité ou… notre transformation en loup-garou ! On peut en effet regarder la pleine lune droit dans les yeux, sachant scientifiquement que ses rayons ne nous affectent pas : on ne se transformera pas en loup-garou. Mais fallait-il vraiment une étude scientifique pour vous rassurer sur ce point ? Quoi qu’il en soit, Le Petit Chaperon rouge a encore de belles nuits étoilées devant lui !

Sources :

[1] Human responses to the geophysical daily, annual and lunar cycles, Foster RG, Roenneberg T, “Current Biology”, septembre 2008 [2] Evidence that the Lunar Cycle Influences Human Sleep, Cajochen Christian, Altanay-Ekici S et al, “Current Biology”, août 2013 [3] Association between lunar phase and sleep characteristics, Turanyi CZ, Ronai KZ et al, Sleep medicine, novembre 2014 [4] Human responses to the geophysical daily, annual and lunar cycles, Foster RG1, Roenneberg T, Current Biology, septembre 2008

Vous aimerez aussi

Quels sont les effets du café sur le sommeil ?

Boire du café empêche-t-il de dormir ?

5 min

La solitude est-elle une cause de l'insomnie ?

Existe-t-il un lien entre solitude et insomnie ?

4 min

Quelle est la température idéale dans la chambre pour bien dormir ?

Quelle est la bonne température dans une chambre pour bien dormir ?

3 min

    Quels sont les effets du café sur le sommeil ?

    Boire du café empêche-t-il de dormir ?

    5 min

    La solitude est-elle une cause de l'insomnie ?

    Existe-t-il un lien entre solitude et insomnie ?

    4 min

    Quelle est la température idéale dans la chambre pour bien dormir ?

    Quelle est la bonne température dans une chambre pour bien dormir ?

    3 min